Cher corps – ma relation avec mon corps ?


Beauté, mode, bien-être, Humeurs, Lifestyle / mercredi, juillet 18th, 2018

Cet article est inspiré des vidéos de Léa Bordier dans lesquelles elle interview des femmes qui parlent du rapport à leur corps. Je me suis posée la question de savoir quel était vraiment le rapport que j’entretenais avec mon corps. J’ai décidé de partager cette réflexion avec vous.

Mon corps et moi…

Mon corps est une éponge.

Au delà du physique, chez moi mon corps est avant tout émotionnel. Il réagit à son environnement, à chaque sentiment, à ce que je ressens. Les émotions des autres, et même les miennes, se ressentent sur mon corps.

Et c’est en ça que j’aime mon corps, car même si je me bats contre lui chaque jour, j’ai appris à accepter qu’il me fasse ressentir les choses de façon beaucoup plus intenses que la plupart des gens. C’est pourquoi je mange quand je suis triste, comme une pile électrique quand je suis en colère, mais aussi que je pleure très souvent, de joie comme de tristesse. Que je sautille lorsque je suis impatiente. Que courir me donne des frissons. C’est pourquoi je suis souvent sujette aux crises d’angoisse lorsque je m’inquiète pour quelqu’un, pour quelque chose.

Je te déteste…

J’ai détesté mon corps pendant de nombreuses années, et, même encore aujourd’hui, j’ai du mal à cohabiter avec lui parce que je ne le trouve pas aussi beau que j’aimerais qu’il soit.

Aussi mince que dans mes rêves. Bronzée, belles dents, beaux cheveux, la peau lisse et intacte, et la morphologie de quelqu’un qui peut s’empiffrer sans grossir. Mais non, mon corps me parle beaucoup, il sait me dire quand je mange trop, trop gras, trop sucré. Il sait me calmer lorsque ça va pas dans ma tête. Il sait me donner de l’énergie lorsque je lui en demande, mais aussi se reposer lorsque je n’ai pas envie de bouger.

J’ai fait énormément de malaises lorsque j’étais plus jeune, de crises d’angoisse et de panique, de nuits entières à essayer de me calmer. Cela arrivait toujours à des moments où mon corps tentait de me dire quelque chose. C’est fou, il a toujours été bienveillant envers moi alors que je suis loin de l’être envers lui.

Mais je t’aime quand même…

Ce n’est que depuis peu de temps que je comprends ce lien entre mon psychologique et mon physique. Même si je l’ai étudié pendant mes études, je ne voyais pas le rapport avec moi. Maintenant, j’ai conscience que lorsqu’il tremble et qu’il a froid pendant une crise d’angoisse, c’est juste qu’il essaye de calmer les choses à sa façon, de réchauffer mon coeur. Lorsque je m’énerve parce que je suis inquiète, je sais que c’est une façon de me protéger, de faire barrière avec cette anxiété qui peut me ronger. Lorsque j’ai des crises d’hyperphagie, c’est peut-être pour compenser le vide, le manque, l’absence.

Et maintenant, contrairement à avant, je l’écoute. Je fais tout pour que les choses s’arrangent, plutôt que de m’en vouloir.

Si j’avais des conseils à donner…

S’écouter, vivre pour soi. Vraiment, prendre le temps de se demander ce que l’on veut vraiment. Analyser ses sentiments, ses réactions. Se demander pourquoi notre corps réagit de cette façon, pourquoi il s’angoisse, comment il réagit aux situations de stress… Pourquoi le Nutella le réconforte, pourquoi pleurer est sa façon de s’exprimer ? Comprendre son corps, apprendre à le connaître, c’est se connaître davantage. Et ainsi faire face à toutes les situations problématiques, mais aussi profiter des moments si beaux que la vie nous offre.

Et vous, quel est votre rapport à votre corps ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réponses à « Cher corps – ma relation avec mon corps ? »

Qu'en penses-tu ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.