La meilleure partie de moi


Pensées / vendredi, septembre 2nd, 2016

C’est parfois dur, après des années de trahison, de peur, d’angoisse, de croire encore. D’accepter l’amour des autres, d’accepter d’être aidé, d’accepter que les gens ne sont pas en train de comploter derrière notre dos. C’est compliqué de comprendre que, on peut être aimé, pour ce que l’on est, purement et simplement.

Parce que, il est parfait. Il est fait pour moi, comme si il avait été crée sur mesure. Sortant des ténèbres, il est mon guide, il est ma lumière, mon soleil. Il réchauffe mon cœur comme personne ne sait le faire. Et, mes vieux démons, lorsqu’ils me hantent, se cachent avec honte en découvrant que, mes peurs sont infondées. Non, il ne me cache rien, il ne me trompe pas, il ne me trahit pas. Non, il n’est pas méchant, il n’est pas revanchard, il n’est pas comme les autres. Il est Différent. Il est celui que j’attendais, celui que j’ai cherché pendant tant de temps, autant de temps qui m’a paru être une éternité. Je regrette d’avoir perdu mon temps avec ceux qui n’en valaient pas la peine, avant de le trouver, lui.

Il m’a attendu, je l’ai attendu, on s’est cherchés, et le bonheur, le vrai, c’est de se rendre compte que, ça peut marcher, que je n’ai pas vraiment de raison d’avoir mal, parce qu’il ne me fait pas mal. J’avais tellement été habituée à rentrer chez moi le soir, avec cette boule au ventre, en me demandant ce qui allait me tomber sur le coin du visage, ce jour-là, que pendant de longs mois, j’ai cherché à comprendre ce qui clochait, ce qui n’allait pas. Mais en réalité, tout va bien. Tout va tellement bien que mon inconscient cherche des choses à redire. Des peurs qui ressortent. Et qui n’ont aucun sens.

Il est le sens de ma vie, il a sorti les noirceurs de mon âme, en m’y confrontant, et il m’a poussé à réaliser mes rêves au lieu de me rabaisser pour qu’il soit toujours meilleur que moi.

Et je promets que, je me délivrerai de ces mauvaises habitudes que j’ai calquée sur quelqu’un qui était foncièrement mesquin et mauvais. Un jour, je ne me détruirai plus, je n’essayerai pas de cacher mes sentiments, j’aurais un grand cœur similaire à celui que j’avais avant qu’on dépose une énorme bombe dans le mien, qui l’a fait exploser en mille morceaux. Je serai celle que j’étais, celle que je suis, et pas la copie conforme de celui que j’ai laissé pour son mauvais fond. J’ai forgé cette carapace, en prenant exemple sur la sienne, parce que j’ai été persuadée pendant des années qu’il ne souffrait pas, jamais. Et maintenant je comprends que, une mauvaise carapace est pire qu’un cœur à découvert. Parce qu’au final, il mérite que mon coeur lui soit découvert. Entièrement dédié. Il est celui qui m’a sauvé. Qui m’a guidé, aidé, tendu la main. Sortie du gouffre.

Il me tire vers le haut à chacun de ses sourires, de ses éclats de rire, de ses regards. Et à chaque fois que mes yeux se posent sur lui, dans mon tout nouveau bureau, je constate que c’est grâce à lui si je réalise mes rêves, aujourd’hui. Que je fais ce que j’aime. Et je crois que c’est ça, l’Amour, le Vrai. Toujours pousser l’autre à atteindre ses objectifs. Se tirer vers le haut.

Je n’ai jamais autant aimé quelqu’un de toute mon existence, mon coeur ne s’est jamais serré si fort que lorsque j’entends son prénom, que lorsque je croise son regard, ou que mes lèvres touchent les siennes. Je me sens libre et bien, parfaitement à ma place, parfaitement reposée de cette vie qui m’épuisait. Je suis en voie de devenir exactement celle que j’aurais voulu être. Avec lui, à mes côtés. C’est peut-être le plus beau des cadeaux qu’il m’ait jamais été donné de recevoir. 

Et je me lève tous les matins avec la promesse d’un jour meilleur, avec l’envie de faire de ma journée quelque chose de bon, quelque chose de bien, quelque chose de positif. Avec l’envie d’avancer, de voir l’avenir, de le construire au lieu de le rêver. Et j’ai déjà fait tellement de grands pas depuis bientôt un an, que j’ai l’impression d’avoir parcouru toutes les routes que j’avais toujours eu peur d’emprunter, sans sa main dans la mienne.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qu'en penses-tu ?