Quand Instagram devient nocif


Lifestyle / mercredi, août 1st, 2018

Instagram, c’est probablement mon réseau social préféré. J’y passe des heures et des heures, scrollant à tout bout de champs à la recherche d’une photo que je n’aurais pas vu ou d’une information que j’aurais loupé. Les photos sur cette plateforme m’inspirent, me font rêver, me donnent des envies et des idées. Cependant, depuis quelques temps, je ressens un mauvais sentiment face à cette application, et j’avais envie de vous en parler aujourd’hui.

Les débuts d’Instagram

Je me suis inscrite sur Instagram en 2012. A l’époque, j’étais en Première au lycée, et l’utilisation du réseau social était cantonnée aux amis et à la famille. Avec le temps, j’ai suivi de plus en plus d’influenceurs. Aujourd’hui j’ai 678 abonnements, dont une cinquantaine que je suis très régulièrement. Ils parlent un peu de tous les sujets : mode, beauté, sport, course à pieds… Je suis quelqu’un qui boit ce qu’il voit. J’ai beaucoup de mal à faire la part des choses entre la vie que je vois chez les autres et la mienne, je me compare très souvent. Ça a toujours été le cas même lorsque j’étais au primaire, mais le phénomène s’est accentué avec les réseaux sociaux.

Mon feed Instagram aujourd’hui

Les conséquences

Par conséquent, j’ai développé une sorte d’addiction à ce réseau social. Je me rends compte au fur et à mesure du temps que je construis beaucoup de choses à travers ce que je vois, et non plus en écoutant ce que j’ai vraiment envie de faire. Je me rendais malade, prise d’insomnies ou d’angoisse, car je voyais quelqu’un de meilleur que moi, plus riche, plus beau, plus musclée, plus fine, qui mangeait mieux, qui faisait plus de sport… La culpabilité me rongeait chaque jour. A partir de ce moment-là, j’ai décidé de prendre du recul. Je sais que je ne suis pas la seule à ressentir cela car ma copine Enabla en a fait aussi un article sur son blog, que je rejoins tout à fait.

Chaque été, je fais une digital détox. Je vous en avais parlé l’année dernière, et cela m’avait fait beaucoup de bien. Je compte réitérer l’expérience cette année, car beaucoup de choses ont changé et je ressens le besoin de faire le point, de me retrouver en famille et de prendre un peu de recul…

Cependant, ne voyons pas tout en noir. Il y a aussi du positif sur les réseaux sociaux, à condition de savoir s’en détacher un peu et rester les pieds sur Terre. Ce qui n’est pas évident pour tout le monde…

Et vous, quel est votre rapport aux réseaux sociaux ? Plutôt accro ou observateur ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qu'en penses-tu ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.