Pesco-végétarienne depuis 6 mois : le bilan


Lifestyle / mercredi, juin 27th, 2018

Disclaimer : Cet article n’est pas incitant au végétarisme et ne juge personne, chacun fait ce qu’il veut. Je parle ici de mon expérience en tant que pesco-végétarienne, je ne suis ni vegan ni végétarienne à 100% 🙂

Janvier 2018. Je me décide enfin à regarder des documentaires choquants que je n’avais jamais eu le courage de lancer. Depuis, ces images tournent dans ma tête à chaque fois que je suis à table. En quelques phrases, voilà comment mon alimentation est devenue pesco-végétarienne. Cela veut dire, ne plus manger de viande. Je mange toujours du poisson, des oeufs, et des fruits de mer, mais plus de viande animale.

Pourquoi être pesco-végétarienne ?

Depuis toute petite, je dis aimer les animaux. J’aime leur présence, leur compagnie. J’aime les caresser, apprendre à les connaître. Je les aime d’un amour profond et je n’imagine pas ma vie sans eux. J’ai aimé les chiens, les chevaux, les rongeurs, les chats… Mais aussi les cochons, les vaches, les moutons, et tous les autres. Cependant, je ne me posais pas la question du végétarisme. En fait, j’étais comme la plupart des gens, à manger sans m’en rendre compte, et sans réaliser le lien entre l’animal vivant et le steak. Un jour, je suis tombée sur quelques vidéos, et j’ai entendu parler du véganisme, du végétarisme… Depuis, l’idée a fait son chemin dans ma tête, petit à petit.

Pour moi (et je dis bien pour moi), il est désormais inconcevable de manger un animal avec lequel j’aurais aimé interagir, que j’aurais caressé et duquel j’aurais apprécié la compagnie. C’est pourquoi il m’est assez compliqué de manger du poisson.

Pourquoi manger du poisson et des œufs ?

J’ai eu beaucoup de mal à avouer à ma famille et à mes amis mon choix de ne plus manger de viande. J’avais peur du jugement, des remarques, d’attirer l’attention sur moi. J’avais arrêté de manger de la viande chez moi depuis très longtemps, mais j’en mangeais toujours lorsque j’étais invitée pour ne pas embêter les hôtes. Mais depuis Janvier, j’ai ressenti le besoin d’aller plus loin, je ne me sentais pas en phase avec mes valeurs.

Si je continue de manger du poisson, c’est seulement à l’extérieur, et par soucis de facilité pour les personnes avec qui je suis. Car même si il est de plus en plus facile de trouver des alternatives, je ne veux pas m’imposer.

close -up, cooking, cuisine

Comment je l’ai annoncé et quelles ont été les réactions ?

J’ai simplement dit « au fait, je ne mange plus de viande » . C’était simple, clair et plutôt efficace ! J’ai répondu au « pourquoi ? » par une réponse toute aussi simple : le bien-être animal. Certains étaient amusés, d’autres étonnés, mais je n’ai pas eu de réaction négative car tout le monde s’y attendait plus ou moins. Mais ce qui m’a le plus interpellée, c’est la façon dont les gens voient la viande. Pour beaucoup d’entre eux, j’ai eu le droit à des questions du style « Le poulet tu n’en manges pas non plus ? Et les lardons ? Et le saucisson ? ». Avec ce genre de questions, je me suis rendue compte que ces personnes ne savaient même plus ce qui était de la viande ou non

Certains m’ont aussi conseillé de choisir ma viande de qualité, avec des animaux élevés dans de bonnes conditions etc… J’ai apprécié l’attention et j’ai essayé d’ouvrir mon esprit au maximum, je réponds donc tout simplement que ce n’est pas seulement les conditions d’élevage qui me dégoûtent, mais également le fait que l’animal soit tué pour notre plaisir. Généralement, les gens ne comprennent pas spécialement mais restent bienveillants.

Est-ce que cela me manque ?

Dans un sens, oui ça me manque. Je ne vais pas mentir en disant que c’est facile. J’ai toujours adoré la viande. Lorsque je sens l’odeur du barbecue, du poulet rôti, ça me donne envie. Je pensais que la charcuterie allait me manquer car j’étais une grande fan de saucisson. Finalement, pas du tout. Même sans être pesco-végétarienne, je crois que je n’en mangerai plus. De la même façon, je ne mangerai plus de jambon, de knackis, de cordons bleus… En revanche, j’ai beaucoup de mal avec les « vrais » morceaux de viande : côtes de porc, poulet rôti, pièces de bœuf. Pour l’instant, j’utilise pas mal d’alternatives végétales (faux steaks, saucisses…), car cela me permet de ne pas craquer. A long terme, j’aimerais les supprimer, car c’est très industriel

Cependant, lorsque j’ai envie de craquer sur de la viande, je prends conscience de ce que c’est et l’envie passe, bien que parfois elle soit tenace. Je résiste un peu et je me sens fière lorsque je refuse d’en manger car je me bats pour ce en quoi je crois.

asparagus, bread, burger

Qu’est ce que cela m’a apporté ?

Depuis 6 mois, j’ai l’impression d’être moi-même. C’est dingue, mais je me sens en totale adéquation avec mes valeurs, avec ce que je défends. Je me sens bien dans mon corps, plus légère, comme un fardeau qui s’en est allé. Il n’y a eu aucune perte de poids, ni d’amélioration de ma peau, peut-être parce que je ne mangeais déjà plus de viande régulièrement depuis longtemps…

Je suis tellement heureuse d’avoir eu le courage de sauter le pas. Le plus compliqué était de l’annoncer à ma famille, mais j’ai été soutenue par mon homme qui m’a suivie dans ce choix, bien qu’il continue à manger de la viande un peu de temps à autres. Je pense que devenir pesco-végétarienne est une des meilleures décisions que j’ai pu prendre dans ma vie. Je pense devenir végétarienne un jour, mais pour l’instant cette transition me convient tout à fait.

Quelques références qui m’ont aidée :

Et vous, êtes-vous végétariens, omnivores, pesco-végétariens, flexitariens, vegan ? Qu’en pensez-vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 réponses à « Pesco-végétarienne depuis 6 mois : le bilan »

  1. Moi aussi je le suis depuis 2 ans maintenant 🙂 Mais j’essaie de limiter ma consommation de poisson voir de supprimer.
    Même si j’ai des moqueries, des mauvais commentaires, de la part de beaucoup de mes proches, je continue et je continuerai 🙂 Tu ne dois pas te sentir honteuse d’avoir un régime pesco-végétarien. Si ils ne sont pas content, ce n’est pas ton problème. Ils doivent t’accepter 🙂 Ce n’est pas un crime de ne pas manger de viande, au contraire 🙂
    J’espère que tu continueras également dans cette voie là 🙂
    Bisous.

  2. J’ai longtemps été pesco-végétarienne (pendant presque 10 ans) pour, moi aussi, ne pas « géner » et m’imposer. Maintenant ça fait un an et demi que j’ai sauté le pas et que je suis vegan, et je ne me suis jamais aussi mieux sentie. Mes proches (bonne vieille famille de viandards de père en fils) ont mis énormément de temps à se faire à l’idée et à l’accepter, même si, aujourd’hui encore j’ai énormément de réflexions par rapport à ça. Enfin, comme je dis, chacun fait ce qu’il veut du moment qu’il en connait les tenants et les aboutissants, l’avis des autres me passe maintenant bien au dessus. Ton articles était très interessant, merci pour le partage de ton expérience 🙂

    1. Merci pour le partage de ton expérience aussi ! Bravo pour le pas que tu as fait, c’est génial et j’espère un jour avoir le courage d’en faire autant. 🙂 Merci pour ton message, à bientôt !

  3. Hello!
    Alors j’ai fait le changement la semaine dernière, donc c’est encore assez récent ahah.
    Comme toi, j’ai toujours aimé la viande et le steak-frites belge est surement le plat que j’ai le plus mangé de ma vie. Mais ces derniers temps, j’ai commencé à réfléchir un peu plus sur notre façon de consommer, notre société, ce genre de « choses ». Je n’ai pas regardé le documentaire, j’ai un petit coeur pour ce genre de choses, mais j’imagine ce qu’il y avait la-dedans.
    Je pense comme toi qu’on ne peut pas dire aimer les animaux et manger 4 fois par semaine de la viande et se mettre du L’Oréal sur la tronche ahah. Je ne juge bien sûr pas les gens qui mangent de la viande. Comme on dit, chacun sa liberté…

    Bon courage à nous deux! 🙂

    1. Hello Océane, merci de ton commentaire !
      C’est déjà bien d’avoir entamé cette démarche, on fait chacun des petits pas comme on peut 🙂
      J’ai du mal à comprendre moi aussi mais j’essaye d’être tolérante car je me dis que j’ai mangé innocemment de la viande pendant plus de 21 ans haha
      Bonne continuation dans ton parcours et bon courage à nous deux, comme tu dis ! 😉

  4. Bravo à toi d’avoir sauté le pas! Perso j’ai freiné drastiquement ma consommation de viande/poisson. En fait je n’en achète plus. Par contre j’en mange à l’extérieur (au resto surtout).

    1. Merci, bravo à toi aussi pour la réduction de ta consommation ! C’est déjà génial, si tout le monde faisait ça… 🙂
      Je fais ça depuis bientôt 3 ans, je n’achète plus de produits à chair animale (poisson, viande), mais il m’arrive de manger du poisson à l’extérieur 😉
      Merci de ton commentaire !

  5. J’ai aussi été pesco végétarienne à l’extérieur comme toi (très peu de temps) par peur d’imposer, d’être jugée etc.
    Puis rapidement je ne me suis plus senti en cohérance avec moi même surtout quand on voit la souffrance qu’il y a derrière l’industrie laitière… (sans jugement hein, je partage juste mon ressenti)
    Bonne journée 🙂

    1. Oui je suis d’accord avec toi ! Je ne consomme plus de produits laitiers non plus à part du fromage car j’avoue que c’est dur de s’en passer haha ,j’essaye de faire la transition petit à petit… Quand on prend conscience des choses, difficile de continuer à vivre comme avant !
      Bonne journée à toi aussi et merci pour ton commentaire ! 🙂

  6. Hello Marie,

    Ton article me fait plaisir ! Je suis dans le même cas que toi, mais de mon côté, ça fait déjà 2 ans (wow déjà !).
    Je ne mange plus de viande, peu de poisson, pas de laitage et très peu d’oeufs aussi.

    Je mange du tofu à toutes les sauces (ails des ours, japonaises, pizza (oui!), nature), du seitan, du hâché végétal. En général, j’achète en boutique bio pour m’assurer un peu plus de qualité et moins en supermarché, même si j’adore la gamme Herta Végétal !

    Belle soirée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    1. Hello Laura,
      Bravo pour ce parcours 🙂
      Ouiii c’est tellement chouette toutes ces alternatives. Ca m’aide vraiment beaucoup !
      Merci pour ton commentaire ! 😉

  7. Bonjour !

    Ma famille est pesco végétarienne, je n’ai jamais mangé de viande et j’en suis vraiment heureuse. Depuis un moment toutefois je sentais que ce n’était pas assez, j’ai arrêté le poisson il y a presque un an. Je me sentais bien plus en phase. Mon copain est devenu végétarien aussi pendant notre voyage, et nous souhaitons adopter un mode de vie complètement végan en rentrant à Paris.
    Ta démarche est courageuse, et l’important est d’être en phase avec soi même lorsque l’on mange, savoir ce que l’on met dans son assiette. Peut être n’est ce que le début de ton parcours 🙂

Qu'en penses-tu ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.