Running : Compte-rendu du Marathon du Beaujolais


Lifestyle, Running / mercredi, novembre 22nd, 2017

Voici déjà mon deuxième dossard de participation à une course officielle. Lorsque j’ai commencé le running, c’était tout d’abord pour soutenir Clara qui s’était inscrite aux 13km du Rhône pour le Marathon du Beaujolais. Loin de moi l’idée de vouloir m’inscrire ! Et me voilà, à la ligne de départ de cette course, heureuse comme je n’aurais pu l’être nulle part ailleurs.

J-1

Pas de stress pour cette course contrairement au Run In Lyon. En effet, je viens pour le plaisir, pour m’amuser et tester mes limites sur 13km. De plus, j’ai rejoint Clara vendredi soir, on a mangé ensemble puis j’ai dormi chez elle. Les dossards et les déguisements sont fin prêts à être enfilés. J’entendais presque mes baskets hurler d’impatience dans mon sac.

Jour J

A midi, après un plat de pâtes avalé rapidement et une banane dans la voiture, nous voilà parties pour prendre le départ du Marathon du Beaujolais. Nous sommes prêtes, et pour ma part je suis loin d’être stressée ; j’ai juste un peu peur de ne pas tenir les 13km et ai toujours une appréhension quant au dénivelé que tout le monde m’a annoncé comme « horrible » !

Il y avait beaucoup de monde au départ, et nous sommes parties presque en dernier. L’ambiance était géniale, tout le monde était déguisé et enjoué. Les premiers kilomètres ont été difficiles, avec un dénivelé plutôt important. Je m’étais entraînée aux côtes avec mes collègues quelques semaines auparavant, et j’avoue que je m’attendais vraiment à pire.

Si la course a eu l’air si facile, c’est probablement parce que nous allions très doucement et nous devions nous arrêter à plusieurs reprises au vu du monde qu’il y avait. Nous ne nous sommes arrêtées au ravitaillement qu’une seule fois pour prendre de l’eau.

La course s’est ainsi enchaînée relativement facilement, et nous voilà déjà arrivées. J’ai retrouvé mes parents, fiers de moi malgré le froid !

Bilan

J’ai terminé cette course en 1’42″20, soit une moyenne de 7min/km (je vais bientôt me transformer en tortue à ce rythme, haha). Je ne me suis pas mise d’objectif, ce qui m’a permis de m’amuser et de prendre du plaisir ; parce qu’avant tout, la course reste pour moi un moyen de m’évader et de me rendre compte de la chance que j’ai de pouvoir profiter autant de la vie. Lorsque les kilomètres avançaient, je ne cessais de me dire que me mettre à courir était une des meilleures décisions que j’ai prise dans ma vie.

Avez-vous couru le Marathon du Beaujolais ou une autre course officielle ce week-end ? Dites moi tout !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 réponses à « Running : Compte-rendu du Marathon du Beaujolais »

  1. Courir avec le sourire et dans la bonne humeur, c’est quand même vachement chouette. 🙂 Un grand bravo pour avoir fait cette course l’esprit léger et positif. A bientôt !

Qu'en penses-tu ?