Playlist : Le jour où j’ai décidé de vivre


Pensées / lundi, juillet 3rd, 2017
Le jour où j'ai décidé de vivre playlist
J’en suis là – Slimane

C’était loin d’être facile, loin d’être gagné d’avance. C’était plutôt comme une spirale infernale, qui donne le tournis, de laquelle on ne peut s’échapper. Ma vie filait, je ne contrôlais rien, j’attendais que le temps passe, je n’avais pas du tout l’impression de vivre pleinement.

De déceptions en déceptions, j’en ai eu marre de sentir mon coeur s’arrêter dans ma poitrine, de passer des nuits à marcher seule dehors, à me demander pourquoi j’en étais arrivée là. Pourquoi je laissais toujours les gens m’atteindre. Pourquoi je donnais toujours toute mon âme à ceux qui ne méritaient pas. J’en ai eu assez de me sentir mourir littéralement à chaque coup de poignard. Vous savez, quand votre coeur se serre tellement fort qu’il s’arrête, que vous tremblez, fébrile. Quand le choc est trop rude pour pleurer.

I hate you I love you – gnash 

Depuis toute petite, j’ai toujours pensé que ma vie était une fatalité. Que je n’avais rien choisi. A ce moment-là, je ne savais pas pourquoi j’étais là, pourquoi je vivais, en fait. Et un jour, j’ai arrêté de chercher des réponses à mes « pourquoi ».

J’ai changé. Enfin, je me suis endurcie. J’ai arrêté d’aimer, j’ai arrêté de croire, de tout donner. J’ai arrêté d’avoir confiance, j’ai arrêté de vivre pour les autres. J’étais devenue forte et indépendante. J’étais une version blindée de moi-même, que personne ne pouvait atteindre. Puis, j’ai transformé ma vie. J’ai changé de vie. Je suis devenue celle que je voulais être. J’ai décidé de vivre. Ce jour-là, où j’ai claqué la porte, où j’ai mis fin à mon malheur. Où je suis partie sans me retourner. Où je me suis promis que plus personne ne me détruirait. Que je n’aurais plus besoin de me faire du mal pour canaliser mes angoisses.

A fleur de toi – Slimane

Parfois, elle me manque, cette facilité à faire confiance. J’aimerais pouvoir ouvrir mon coeur, parler, me confier. J’aimerais pouvoir aimer sans mesure, sans faire attention, sans me soucier d’une trahison potentielle. Malheureusement, la carapace bloque aussi le bonheur. Elle a du mal à se laisser aller, à baisser les armes, à lever complètement les barrières. Elle est toujours prête à se refermer.

Mais plus jamais, plus jamais je ne laisserai quelqu’un me détruire au point que je veuille me détruire aussi. Plus jamais je ne me laisserai aller à mes émotions. Finalement, c’est simplement par faiblesse, car je suis sûrement devenue trop faible pour me relever en trouvant ma carapace vide.

Imagine Dragons – Demons


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réponses à « Playlist : Le jour où j’ai décidé de vivre »

Qu'en penses-tu ?