F U N 

Mais en fait, qui en a quelque chose à faire de cette pauvre fille qui pleurniche dans son coin parce qu’elle a pas d’amis, pas de talents, pas de passions, qu’elle ne fait rien de sa vie et qu’elle a l’impression de s’ennuyer 24h sur 24 ? Qui va avoir envie de lui parler, de l’aimer, d’être ami avec elle ? Personne.
Et c’est bien ça le problème. Parce que plus elle est seule, plus elle est inintéressante, et plus elle est inintéressante, plus elle est seule. Et la solitude chez elle, c’est comme son prénom, elle en changera jamais. Elle peut essayer mais au final, après avoir vécu 20 ans en s’appelant Solitude, elle ne se reconnaîtra jamais vraiment dans son nouveau nom, sa nouvelle vie.
Elle sera toujours Solitude, car c’est ce qui la définit, contre son gré. Elle fait pas exprès. C’est comme ça. Les gens l’abandonnent, les gens la quittent après l’avoir utilisé, comme ce mouchoir usagé, sauf que celui là ne se recycle pas. Elle sera toujours Solitude car c’est ancré en elle et à chaque fois qu’elle tente d’en changer, elle s’envole et retombe, mille fois plus fort. Et ça lui fait tellement mal qu’elle hésite à essayer à nouveau.
Peut être que finalement, être Solitude c’est pas si mal. Parfois elle aime ne rien faire, être seule, pleurer toute seule, ne parler à personne. Parfois, souvent, elle aimerait s’enfermer dans une grotte pour le reste de sa vie. Mais la réalité la rappelle souvent. Les gens dehors qui sortent boire des verres, les rires par la fenêtre, les séries américaines, les réseaux sociaux, tout lui rappelle la vie qu’elle n’a pas.
Mais Solitude n’est pas si seule que ça. Elle a Souffrance et Ennui. Mieux vaut deux amis fidèles que dix amis éphémères, n’est ce pas ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qu'en penses-tu ?