Let it go

Les pensées qui viennent à l’esprit les soirs de solitude sont souvent celles que l’on regrette le lendemain. Elles sont inutiles mais inévitables. 

Je regrette le temps. De ne pas avoir attendu, d’avoir trop attendu, d’avoir attendu. D’avoir laissé filer ma chance. Je regrette d’avoir loupé certains moments de ma vie et de ne pas en avoir laissé certains durer plus longtemps. 

Je pardonne à mes ennemis, je pardonne à mes amis, à mes amours, jusqu’à oublier ce qui m’a fait du mal. Le pardon est facile mais l’oubli ne l’est jamais. Tout revient partout, dans les rêves, dans les musiques, dans les paroles.

Je t’aimais à en mourir et rien n’aurait jamais pu essouffler cet amour, à part toi. Reviens. Recommence. Je pense que j’ai eu tort. Qu’on a eu tort. Que j’ai mal agi. Qu’on a mal agi ensemble. Toujours ensemble. Je regrette pas, je pense à ce qu’aurait été ma vie si j’avais agi autrement.

Ton portable qui vibre dans le vide c’est comme mon coeur qui s’essouffle à t’aimer quand tu ne l’écoutes pas. Pourquoi il arrive un moment où l’un des deux ne se remet plus en question ? Je ne sais pas comment on peut fermer les yeux et laisser son amour s’endormir.

J’ai essayé, je me suis battue, je n’ai pas baissé les bras. J’ai donné mon âme et mon coeur, à 100%. Je n’aurais jamais de remords.

Et si un jour on me demande pourquoi ça n’a pas marché, j’aurais juste à dire que j’ai trop donné à ceux qui ne voulaient pas recevoir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qu'en penses-tu ?